Pharmacie de la Gare

Nos conseils

Ne vous laissez pas surprendre par l’AVC

Si vous perdez subitement l’équilibre, ressentez un brusque engourdissement ou une paralysie d’un côté du corps ou éprouvez de la confusion et une difficulté soudaine pour parler, vous faites sans doute un AVC. L’AVC ou Accident Vasculaire Cérébral ou attaque cérébrale, ou encore « stroke » en anglais, est une interruption de la circulation du sang dans une partie du cerveau, qui se traduit en général par une hémiplégie ou paralysie du côté droit ou gauche du corps.

Troisième cause de décès après l’infarctus et les cancers, l’AVC est dû dans environ 80% des cas à un caillot qui bloque la circulation et dans 20% des cas à une hémorragie (l’artère cède sous la pression du sang).

La principale cause de l’AVC est l’hypertension. L’augmentation de la pression dans nos artères génère des turbulences qui vont endommager la paroi. Ces microlésions vont activer notre système de réparation de la même façon que lorsque l’on se coupe, soit en formant un caillot. Celui-ci va épaissir la paroi de l’artère et rétrécir l’espace dans lequel le sang s’écoule. Ce mécanisme s’appelle athérosclérose. Il arrive aussi que le caillot se détache et parte dans le sang. Il va aller boucher une artère plus petite. Si c’est une artère du cœur, c’est l’infarctus. Si c’est une artère du cerveau, c’est l’AVC.

Prévenir l’AVC

Comme dans tout accident, il y a un avant et un après. Or la médecine ne sait pas guérir les dégâts causés par un AVC. On ne peut donc que prévenir. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a de nombreuses possibilités très efficaces d’agir. A commencer par l’alimentation , faire de l’activité physique, bien gérer son stress et son sommeil, et remplacer le tabac par le chocolat noir. Enfin, il y a les compléments dont les plus importants sont : le magnésium, la vitamine C, le thé vert et noir, l’arginine, les oméga 3, le curcuma.

Etes-vous à risque ?

Il existe au moins 3 indicateurs qui peuvent vous aider à évaluer votre risque. Ils sont d’autant plus importants à suivre si vous avez des antécédents familiaux :

  • La pression artérielle qui doit se situer en-dessous de 120/80 mmHg
  • L’inflammation, qui favorise la formation des caillots. Elle est mesurée par la CRP ultra-sensible dont la valeur idéale est inférieure à 1mg/l
  • L’homocystéine, qui est un facteur risque reconnu de mortalité cardiovasculaire. Sa valeur idéale est inférieure 10 micromol/l

Sachant que les maladies cardiovasculaires constituent la première cause de mortalité, tout le monde devrait faire chaque année une analyse pour connaître ces trois valeurs clés, afin de pouvoir agir avant qu’il ne soit trop tard.

A la Pharmacie de la Gare à FEYZIN ,Antoine FIUME  vous aidera rendre soin de votre santé