Pharmacie de la Gare

Nos conseils

Vision et alimentation: le chou, c’est bon pour les yeux

Peu d’études se sont intéressées au type ­d’alimentation nécessaire pour maintenir nos yeux en bonne santé et notre vision à son meilleur niveau. Une lacune désormais comblée.
Par le Dr Michel Brack

Nous sommes ce que nous mangeons, proclamait déjà Hippocrate, le père de la médecine. Depuis, de nombreuses études scientifiques ont confirmé qu’il avait vu juste. Et ce qui est vrai pour toutes les parties de notre corps l’est aussi pour nos yeux, ces organes « nobles » auxquels nous tenons plus que tout.

Plus personne n’ignore les effets néfastes de la malbouffe sur notre santé. Mais, jusqu’à récemment, on trouvait peu d’informations sur les conséquences de nos choix alimentaires sur nos yeux et notre système visuel. De récentes études permettent désormais de combler cette lacune. Leurs conclusions : le contenu de notre assiette peut faire toute la différence dans la prévention de la cataracte, du glaucome et de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Les maladies du vieillissement Certes, le régime alimentaire n’est pas une thérapie en soi, mais quelques changements simples pourraient jouer un rôle préventif important. Difficile, pourtant, de faire des recommandations précises dans la mesure où la plupart des maladies de l’œil dues au vieillissement progressent lentement et qu’une multitude de facteurs génétiques et environnementaux peut influencer leur développement ou leur progression. Isoler l’influence d’une seule vitamine ou oligo-élément dans le processus n’est donc pas possible.

Dans ce contexte, les spécialistes estiment que la recommandation la plus raisonnable est d’augmenter notre consommation de légumes à feuilles verts (choux, épinards) pour les caroténoïdes, ainsi que celle de fruits et de légumes colorés (jaunes, rouges, oranges) pour la béta-carotène. Ils s’appuyent notamment sur une étude du National Eye Institute (USA) qui a mis en évidence qu’un haut niveau en antioxydants – vitamines C et E et beta-carotène –, et en zinc pouvait réduire de manière significative les risques de progression de la DMLA et de cécité chez les personnes à risque.

Le rôle des vitamines 

La vitamine A est essentielle aux cônes et aux bâtonnets qui se trouvent sur la rétine. Elle optimise le fonctionnement de celle-ci, protège des troubles visuels nocturnes et joue un rôle dans la prévention de la DMLA.

Elle est présente dans le foie, le jaune d’œuf, le beurre, le thon, le roquefort. La vitamine C est recommandée pour ses vertus anti-cataracte (opacification du cristallin). Elle est présente dans les agrumes, les poivrons, les kiwis. La vitamine E joue un rôle protecteur contre la cataracte et la DMLA.

Elle est présente dans différentes huiles, les germes de blé, le beurre, la margarine.
Pour conserver le plus longtemps possible une bonne vision, une alimentation saine ne suffit pas.
Porter des verres protégeant des rayons UV, un chapeau ou une casquette lorsqu’on est dehors, prendre soin de sa santé, suivre son traitement en cas d’hypercholestérolémie, d’hypertension ou de maladies liées au système vasculaire figurent aussi parmi les mesures à prendre.